Chargement du blog ...
Le bordel artistique et (vaguement) organisé de la dessinatrice Kalli... - Il y a 623 articles et 1775 commentaires !
 


Description du blog :
Gros bazar d'une dessinatrice, avec des des illustrations, des strips, des notes, un peu de tout, qui tient dans un p'tit cocon tout chaud (Essayez de vous y retrouver ^^) !
Recherche

Catégories
Menu
Liens
Amis
Hika (Chan)
Le tumblr d'une jeune, belle et grande dessinatrice, aux influences mangatesques (Sailor Moon Pawa !). A visiter d'urgence (Sinon vous aurez affaire à moi et à elle ^^) !
En direct du front
29/06/2016
C'est l'heure de l'été ! Du lit trempé de sueur au petit matin, des moustiques, du temps qui ne sait pas ce qu'il veut et de la Japan Expo ! J'espère que je ne vais pas mourir de déshydratation cette année (je prie pour une convention orageuse, avec).
Précédent | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63  | Suivant
sur le blog !
BIENTÔT DANS VOTRE CONVENTION !
Mercredi 04 Juillet 10:43 » vu 23441 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Fanzine et compagnie
Oyez, oyez !
 La prochaine édition de Japan Expo approche (C'est-à-dire demain) et Hoshi Magu sera évidemment présent pour ce festival. Vous pourrez nous retrouver dans le hall du Comic'on, à l'emplacement DO 07 ! Je serais là les 4 jours, prête à dessiner, faire des blagues et choper du cosplay.
En exclusivité, un petit extrait de la prochaine BD qui sortira dans la nouvelle édition du fanzine (mais pas pour cette Japan Expo) :

A la rescousse !

Mais qui est donc cette demoiselle ? Vous le saurez en me le demandant, tiens...
On se retrouve à la Japan Expo !
A QUI EST CE GENERIQUE ? 10
Jeudi 28 Juin 08:55 » vu 19120 fois, [3 commentaires]
Catégorie : Le jeu des (pas) 1000 euros
Navrée pour le retard de cette nouvelle session : j'ai eu pas mal d'imprévus à régler ces derniers temps. Mais ne vous en faites pas, le jeu continue !
Tout d'abord, je tenais à montrer le dessin remporté par Tchoucky lors du mois de mai. Voici donc un hobbit voleur :

Regarde-moi dans les yeux !

Ce mois-ci, le thème est "Un peu de fantastique ne fait de mal à personne" (Titre un peu long, j'en conviens). La difficulté n'est pas très élevée, mais les dessins animés à trouver sont assez hétéroclites. Comme toujours, je ne peux pas arranger la qualité d'image d'origine, et j'en suis vraiment désolée... Bon courage à tous !

Image 1 :
Aaaah, mes yeux saignent !

Image 2 :
C'est quoi ça ?

Image 3 :
Elle descend de la montagne à cheval...

Image 4 :
J'adore cet effet...

On se retrouve en juillet !
BRUXELLES - JOUR 4 : LE BILAN
Jeudi 21 Juin 22:13 » vu 22818 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Choses pas rangées
Je ne peux, hélas, pas vous conter grand'chose du dernier jour de notre voyage, puisqu'il s'est résumé à traîner dans la chambre de l'hôtel en attendant l'heure de la libérer, puis de rentrer en Thalys (Où je n'ai fait que lire des contes d'Andersen, avec une boîte d'anti-dépresseurs pour faire passer certaines histoires).
Je vais donc profiter de cet article pour poster nos bilans respectifs et un peu d'humour (Mais pas de blagues belges, on en connaît tous au moins une).

Je suis lunatique, je suis au courant...

Preuve, s'il en fallait encore, que je suis une boule de contradictions. L'ordinateur a surtout été utile pour rechercher des informations sur ce qu'on avait vu durant la journée.

Et maintenant, mon bilan de cette escapade :

En gros, j'ai la tête et les pieds usés. Il reste presque rien d'utilisable...

Je dois avoir un air rassurant, car on me demande souvent son chemin ou un renseignement, et ce, quelle que soit la ville. C'est amusant, et ça me plaît !

En ce qui concerne le bilan de Monsieur Logique :

Zut, j'ai oublié mes sourcils à la maison...

Les Allemands se débrouillent bien aussi !

Pour terminer, une petite sélection de photos !

Rouge !
Quelque chose me dit qu'un Français est passé par là...

Quel style !
Une des nombreuses façades dédiées à la BD, que l'on trouve un peu partout dans Bruxelles.

C'est malin, ça !
Les personnages de fiction ont leur propre vie, sachez-le !

Puzzle de 1000 pièces, au moins
Un tableau représentant la corvée qu'a pu être l'assemblage des squelettes d'Iguanodons...

Coucou, c'est nous !
Une baleine, une pseudo-photographe et un Vulcain.

Quelle jolie manucure...
L'Iguanodon qui trône devant le Muséum des sciences naturelles. Il a un petit air de "statue des années fascistes"

Faites comme eux : soyez heureux !
Une affiche datant de l'Exposition universelle de 1958. Il y en a plusieurs sur ce même thème. J'adore ces petites campagnes de sensibilisation !

Trop de chiffres tue les chiffres
J'ai surtout retenu le nombre d'enfants perdus, les tentatives de suicide et les décès. Non, je ne suis pas morbide...

Soyons sérieux cinq minutes ! C'est un sujet grave !
Etrangement, il n'y avait plus de canards dans le lac...

Ca va la vessie ?
Le Manneken pis, habillé à l'occasion d'une célébration sur le Québec.

Vu le peu de réactions à mon compte-rendu, je ne vais pas vous enquiquiner davantage avec mes informations pratiques et autres adresses. Seulement, si je n'avais qu'un site à vous proposer, ce serait celui-là .
BRUXELLES - JOUR 3 : DE LA QUANTITÉ !
Mercredi 20 Juin 18:06 » vu 21928 fois, [1 commentaire]
Catégorie : Choses pas rangées
Pour cet avant-dernier jour de voyage, et vu l'état de mes jambes, nous avons un peu levé le pied. Seul le matin était consacré aux visites, l'après-midi permettant de se reposer, de faire les valises et d'acheter quelques éventuels souvenirs (Oh, cette chope de bière arborant Hercule Poirot est d'une élégance rare).
Si je ne me trompe pas d'orthographe, nous nous sommes rendus de bon matin à la plaine d'Heysel, où s'est déroulée l'exposition universelle de 1958, événement pour lequel l'Atomium (qui représente une maille de fer, et non pas un atome de fer) a été construit. D'après un camarade belge, c'est la flemme qui a empêché la destruction de l'Atomium (un peu comme la Tour Eiffel, peut-être). Les autres bâtiments de cette période n'existent plus, et on y trouve à la place un planétarium, un stade sportif et un parc d'attraction (doté d'une "Mini-Europe", c'est-à-dire un parcours où des monuments célèbres sont reproduits en petite taille), entre autre.
A la sortie du métro, l'Atomium n'est pas trop difficile à reprérer, et le chemin est plutôt bien indiqué. D'ailleurs, si j'arrive à voir à quoi peut faire penser la Tour Eiffel, et à ce que les Français sont censés compenser, j'avoue avoir plus de mal pour l'Atomium... Blague à part, la structure en impose, et connaissant mon vertige, je savais dès le départ que j'allais déguster. On vous fait entrer dans un ascenseur dont le toit est transparent et permet de voir à quelle vitesse nous montons (Mettre également un sol transparent aurait pu avoir son petit effet). Les visiteurs ont accès à quelques boules : celle du haut, qui offre un panorama et un restaurant gastronomique (Hum... Ca me rappelle quelque chose, mais je n'arrive pas à savoir quoi exactement), et deux autres, plus basses, contenant une exposition permanente sur l'exposition universelle, et une exposition temporaire (Pour nous, c'était sur l'eau). Je peux vous assurer qu'en haut, la vue est superbe.

Ben tiens, comme c'est surprenant...

Une fois descendus, nous avons parcourus une longue allée bordée d'arbres (Un peu de verdure dans ce monde de brutes) pour rejoindre le planétarium. Il est certes peu étendu, et un poil viellot, mais l'attraction principale concerne ses films, et non pas sa partie musée, qui est quand même instructive. Pete m'a d'ailleurs littéralement laminée au quizz sur l'astronomie (Penser à arrêter de frimer devant un intellectuel... ). Cette dernière visite officielle m'a permis de me rappeler un vieux rêve d'enfant :

Quand j'aurais BEAUCOUP de sous, donc...

J'ai des envies simples, n'est-ce pas ?

L'heure du repas se faisant cruellement sentir, nous sommes retournés en centre-ville pour nous sustenter (Le prix prohibitif et le peu de diversité du miam à l'Atomium en sont une raison). Au sein du musée de BELvue (qui n'a pas été visité ) se trouve un bar à salade bien sympathique : on choisit ce qu'on veut manger parmi une ribambelle de denrées, et on paie au poids !

Indice : c'est le plus mince

A savoir : pour aller de ce musée à Grand'Place, vous n'avez qu'à marcher pendant environ dix minutes, sur une longue pente (On passe devant la Gare Centrale, à ne pas confondre avec celle de Bruxelles-Midi). Pendant que Monsieur Logique profitait du WIFI de l'hôtel, je suis partie en chasse d'une autre spécialité belge : les chocolats. Il y en a pour tous les goûts : du produit de base aux ballotins de luxe (Godiva, pour ne pas citer de marque en exemple). Quoiqu'il en soit, la plupart des boutiques proposent des offres qu'il serait malvenu de refuser (Y a même du chocolat pour diabétiques) :

J'exagère à peine, sachez-le !

C'est donc les bras pleins et le porte-monnaie vide que je suis rentrée rejoindre Pete. Pour notre dernière soirée dans la capitale, il fallait qu'on respecte un fameux cliché : les frites. On trouve des friteries un peu partout, donc il n'y a pas à s'inquiéter (C'est un peu le kébab belge). Par contre, ne prévoyez rien d'autre, à moins d'avoir un estomac extensible : c'est bourratif !
Pensez à faire vérifier l'état de vos artères à votre retour, ça peut toujours être utile...

Oh, le petit drapeau !
L'Atomium dans toute sa splendeur !

Ne regarde pas en bas...
Une petite vue du sommet, histoire de vous faire une opinion. Ca me fait penser que j'ai oublié la hauteur totale de ce tas de ferraille...

C'est chou !
Un des satellites de la mission Cluster, dépendant de l'Agence spatiale européenne (Oui, on a un programme spatial).

Des poneys !
Lorsqu'on fait partie de la bridage montée, il est de bon ton d'éviter de passer par Grand'Place, pour ne pas avoir à s'arrêter toutes les deux secondes à cause des touristes.

On se revoit demain pour la dernière partie de ce compte-rendu ! En espérant que ce dernier vous aura plu.
BRUXELLES - JOUR 2 : DES IMAGES ET DES AMPOULES
Mardi 19 Juin 18:23 » vu 21881 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Choses pas rangées
Le programme du deuxième jour était un peu chargé (Ma jambe me l'a fait comprendre en milieu de journée) : Centre belge de la bande-dessinée et Muséum de sciences naturelles ! Pour ne rien arranger, la matinée était pluvieuse et le quartier du premier musée, en travaux. A croire que la BD belge se mérite : on a dû tourner pendant un petit moment avant de tomber sur le bon bâtiment (d'anciens grands magasins très connus).
Le Centre belge de la bande-dessinée recueille essentiellement des planches, produits dérivés et travaux du courant franco-belge du neuvième art, et notamment des années 1930-1970 (deux statues, de Porco Rosso et de Sangoku trônent cependant devant le guichet). Le musée peut se diviser en trois parties : une exposition permamente sur les origines de la BD et les grands auteurs, comme Hergé, Roba ou Peyo ; une autre où environ 200 planches, sur le stock du centre, sont présentées à tour de rôle, selon un thème particulier (Dans notre cas, celui-ci portait sur les animaux), et enfin, un étage réservé aux expositions temporaires (Là encore, nous avions la présentation du travail de deux dessinateurs : Posy Simmonds et Marteen Toonder). Ce lieu est un vrai régal pour les yeux, mais il vaut mieux le visiter durant un jour entier, et non pas seulement quelques heures. De plus, le lieu est plutôt propice aux visites guidées. Monsieur Logique a été plus malin que moi : il s'est incrusté dans une sortie scolaire pour visiter. De mon côté, je ressemblais à ça :

Ah, le fameux complexe d'infériorité !
Devant la crème de la crème, on a tendance à chouiner, un peu.

Après avoir épuisé une bonne partie de nos réserves en concentration, il était temps de manger un bout, histoire de reprendre quelques forces. Pour ce midi, nous avons eu droit à un restaurant traditionnel grec, qui passait des reprises de Dalida en fond sonore. J'ai découvert une petite merveille gastronomique, pas difficile à refaire chez soi :

Je sais toujours aussi mal dessiner les aliments...

Le repas avalé, direction le Muséum ! Il est également un peu difficile à trouver, surtout lorsqu'on s'y rend en métro. Par contre, j'ai eu droit à l'étalage de ce que tout juriste doit voir au moins une fois dans sa vie :

Les juristes sont des humains comme les autres, merci...

En vrai, ça en jette. Pour résumer, on y trouve le siège de la Commission européenne, et celui du Conseil des ministres (Le Parlement est à Strasbourg). Il est sûrement possible de s'y rendre, mais nous n'avions pas le temps. Le petit détail amusant était la façade d'un des bâtiments, qui vantait un renforcement de l'économie au sein des Etats-membres (Ce qui est de bon ton en ce moment).

Une petite trotte de marche plus tard, agrémentée d'une partie de "La carte aux trésors" dans le parc du Muséum, nous sommes enfin arrivés sur place (Au moins, le Jardin des plantes, il est plat et on peut voir précisément où on va ! ). La spécialité locale est la collection impressionnante de dinosaures complets, et notamment d'Iguanodons, découverts dans une mine belge (On peut observer les squelettes dans un tunnel de verre, histoire d'avoir les pétoches face à ces géants).

Tu veux une gommette ?

Tout comme le Centre belge de la bande-dessinée, il faut réserver la journée pour le parcourir (Sachant qu'il ferme tôt, c'est-à-dire à 17h). Pour le coup, nous n'avons pu voir que la salle des dinosaures, mais ce n'est que la partie immergée de l'iceberg. Il y a une charmante petite cafétéria, et une boutique à faire hurler votre compte bancaire (Je voulais les chaussettes-squelettes de dino, mais elles étaient taillées pour les mômes).
Nous avons donc été jetés dehors à la fermeture du musée. J'ai donc pu profiter du reste de l'après-midi pour agoniser sur mon lit, mes jambes ayant rendu l'âme (M'en fout, j'ai une peluche de T-rex, maintenant).

Un peu spartiate, vous en conviendrez...
Le bureau d'Edgar P. Jacobs, le papa de Blake et Mortimer.

Ah ah !
Une des nombreuses cases présentes dans le Centre belge de la bande-dessinée

Indiana Jones ? Ah, non. Il est archéologue...
La reconstitution d'un champ de fouilles, au Muséum des sciences naturelles.

Coucou, toi !
Saluez votre ami le carnivore !

A demain, pour de nouvelles aventures !
BRUXELLES - JOUR 1 : TU LA SENS MA GRAND'PLACE ?!
Lundi 18 Juin 20:23 » vu 21756 fois, [2 commentaires]
Catégorie : Choses pas rangées
Pendant les jours qui vont suivre, vous aurez droit à un petit compte-rendu de mon voyage à Bruxelles. Si les articles dans ce genre vous enquiquinent, attendez la fin de la semaine.

Après un voyage ma foi fort long (1h20 pour faire Paris-Bruxelles, c'est le dépaysement aux portes de la France), Monsieur Logique (Pete, pour violer son anonymat) et moi sommes arrivés en un bel après-midi, à Bruxelles-Midi, la gare internationale de la capitale. Heureusement pour mes petits bras, notre hôtel n'était pas situé très loin du centre-ville, ce qui m'a permis de ne pas traîner la valise pendant des heures. Si vous voulez des détails géographiques, sachez qu'il y avait un fameux bar gay nommé "Homo Erectus", ainsi que des librairies et des boutiques de timbres tous les 2 mètres.
Les affaires posées, nous nous sommes jetés sur une des principales attractions de la ville : la Grand'Place (La plus belle place du monde selon Victor Hugo). Je dois avouer que l'effet de surprise est plutôt bien fait : il faut toujours passer par une petite rue, pour déboucher sur cette immense place, bien souvent bondée. Pour résumer, on y trouve : des pavés, des musées et des brasseries.
Blague à part, j'étais surtout là pour manger ma gauffre bruxelloise, parce que bon, il faut penser aux choses vitales avant de se rincer l'oeil sur des monuments historiques.

C'est impossible à manger avec dignité

A savoir, à côté de Grand'Place se trouve un autre cliché belge : le Manneken Pis (Mon guide du Routard disait "A un jet de pipi". Ah ah... quel humour). Mais si ! Ce gamin qui fait pipi en continu, et qu'on habille de temps en temps, pour les grandes occasions. Ma première réaction a été :

55 centimètres de ferraille, précisément !
D'ailleurs, il vaut mieux ne pas trop rester devant : soit on se fait piétiner par les passants, soit on se fait dépouiller par les pickpockets (Heureusement pour moi et malheureusement pour ma voisine, je ne fus pas victime d'un vol).

Ce petit détour effectué, nous avons visité notre premier musée : celui des Brasseurs belges. Pour quelques euros, vous aurez droit à la reconstitution d'une brasserie du XIXème siècle, à une installation industrielle interactive, et à un film de propagande du lobby des brasseurs (monté et sous-titré par un type sous acides, vue l'utilisation intempestives de couleurs et de polices étranges). L'intérêt du musée est bien sûr la dégustation offerte à la fin de la visite, dans une jolie reconstitution de taverne, avec le spectacle de la préparation du demi à la clé (Avec couteau et évier d'eau claire pour évacuer la mousse en trop). Ne buvant jamais d'alcool, devinez qui a profité des boissons :

L'alcool est dangereux pour la santé, tout ça, tout ça...
Petit message de prévention : je risque de parler bière tout au long de ce compte-rendu, alors sachez que l'alcool est dangereux pour la santé, et qu'il donne mauvaise haleine pendant plusieurs heures, même si vous vous lavez les dents (Oh et puis zut ! Vous êtes censés être des gens responsables).

J'en profite pour remercier les deux personnes s'occupant du musée le jour où je suis venue, qui étaient bien sympathiques !

Une des spécialités de Bruxelles est la dentelle, ainsi que la tapisserie. Vous aurez donc droit aux alentours de la Grand'Place à quelques boutiques arborant des articles bien souvent kitsch. Outre les tapis reprenant les tableaux céléèbres, on pouvait trouver à peu près n'importe quel motif, même le Petit Prince de Saint Exupéry.

Non, je ne veux pas !

La journée s'est terminée dans un bar, à regarder les commentaires sur l'Euro 2012, avec l'accent belge (et une bière pour Monsieur Logique).

Quel joli ciel bleu !
La maison du Roi, musée de la Grand'Place.

Quelles sont ses dimensions ?
Une cuve au Musée des Brasseurs belges. Il y a de quoi laisser rêveur, non ?

Quel choix !
Le présentoir de mon fournisseur officiel de gaufres. Si vous regardez attentivement, vous retrouverez mon choix !

Je veux dessiner aussi bien que ce type fait des statues !
Une demoiselle sur la façade de l'Hôtel de Ville.

On se retrouve demain, pour la suite !

PS : A la fin de ce compte-rendu, je parlerai peut-être de mes adresses lors de notre séjour, mais seulement si ça en intéresse.
TIN TIN TIN TIIIN (JINGLE SNCF) !
Mercredi 13 Juin 21:06 » vu 20161 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Strip (tease ?)
C'est un train, pas un avion... Merci !

Ce strip griffonné vous annonce prochainement un petit compte-rendu de mes impressions sur ce premier voyage en couple (Vu comme ça, ma phrase sonne comme le script d'un roman Harlequin...). Promis, je tenterai d'éviter au maximum les clichés (ou pas, j'en meurs d'envie).
REMARQUE DU JOUR 47
Dimanche 10 Juin 22:11 » vu 20161 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Remarque du jour
C'est d'un paradoxe...

J'aime les émissions sur les accidents, comme " La minute de vérité " , ou les ouvrages sur le sujet. En ce moment, je dévore "Erreurs de pilotage - Ces accidents qu'on aurait pu éviter..." de Jean-Pierre Otelli (Tout est dans le titre). Il ne s'agit pas de voyeurisme de mauvais goût, mais plutôt de curiosité mal placée. J'aime apprendre sur tout et n'importe quoi, ce qui comprend les sujets plus ou moins glauques.
Et voici une petite illustration d'une des catastrophes réunies dans cet ouvrage, le fameux : "Je ne regarde pas où je vais, et je me prends un volcan hawaïen dans la face"

Comme un avion sans nez !
SERIE ANIMEE : ANGELS
Vendredi 01 Juin 16:27 » vu 27536 fois, [1 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
ANGELS - L 'ALLIANCE DES ANGES

Oui, c'est le logo italien, j'y peut rien !

Scénario :

Dans notre joyeux univers coexistent deux factions, qui se disputent le « pouvoir » sur les humains : les anges et les démons. Les premiers doivent les mener sur le droit chemin, les seconds les tentent, pour qu'ils cèdent à leurs mauvais désirs. Afin de devenir des gardiens accomplis, les apprentis anges et les apprentis démons sont envoyés sur terre, et suivent un cursus long et difficile. Chaque être humain est confié à un ange et à un démon, qui doivent tour à tour l'aider ou l'ensorceler. Cependant, ces créatures sont chargées de respecter à tout prix le libre-arbitre de leur protégé, et ne peuvent le forcer à faire un choix. Comment ? En se défiant : celui qui remporte le défi peut intervenir et influencer de son mieux son humain. C'est dans ce contexte que Raf, une ange, rencontre Sulfus, son démon de rival.
Nos deux héros ont un code à respecter, c'est-à-dire rester dans leur rôle, mais quelqu'un semble vouloir les en empêcher.

Personnages :

- Raf : jeune ange en apprentissage, elle est attentive et déterminée, toujours prête à aider. Parfois mélancolique et butée, elle essaie tant bien que mal de respecter son credo, en dépit de ses sentiments envers un certain démon.

- Sulfus : démon répondant parfaitement aux critères de sa faction, il aime semer le désordre et pousser les autres à respecter sa loi. Il peut toutefois se montrer calme, surtout face à une situation complexe, impliquant une ange de sa connaissance.

- Reina : femme mystérieuse, cloîtrée et enchaînée dans une dimension-prison, elle cache son visage derrière un masque d'araignée. Son unique but est de réunir Raf et Sulfus, qui semblent être la clé de sa liberté ; et ceux, quels que soient les moyens de réussir.

Je ne parle pas de toute la flopée de personnages que la série comprend, dont les amis de nos deux héros.

Thèmes abordés :

- Le passage à l'âge adulte
- L'amour
- L'amitié
- Le libre-arbitre
- Le respect

Avis :

Sous son aspect nunuche et moralisateur, « Angels » est une série pas si vide de sens. Tous les personnages, à commencer par les anges et les démons ont une personnalité affirmée, ne se réduisant pas à appartenir au camp des « gentils » ou des « méchants ». D'ailleurs, les deux factions s'unissent face au danger et s'entendent de manière plus ou moins cordiale. Chacun suit ses convictions, en respectant les règles qui lui sont soumises. De même, les humains ne sont pas de simples marionnettes qui suivent aveuglément les conseils de leur ange ou de leur démon. Ce n'est pas parce qu'un de ces derniers remporte le défi que son humain agira dans son sens. Les réactions des personnages peuvent parfois apparaître incohérentes, mais tout est souvent expliqué et justifié, ce qui nous évite les fameux « Tais-toi, spectateur ! C'est comme ça et pis c'est tout ».
L'univers est assez complet. Nous avons deux mondes différents, qui s'opposent mais se respectent, ont leurs propres règles, culture et langage. En ce qui concerne les humains, il s'agit de notre société, représentée certes de manière un peu édulcorée, mais suffisamment réaliste pour qu'on y croit (La violence, la manipulation, les problèmes d'argent ou familiaux, etc.). Les relations entre anges, démons et humains sont bien présentées, notamment pour Raf et Sulfus. Ça me fait plaisir de voir une série où les relations amoureuses ne se résument pas à « On s'aime, et puis en fait non, mais en fait si... Oh et puis zut, c'est trop compliqué », avec une fille cruche et soumise, et un garçon jaloux et froid (On sent mes lectures déçues de shojo manga).
Un des messages qui revient le plus souvent est « Il faut assumer les conséquences de ses actes », ce qui me parle assez. Chaque décision entraîne des effets, qui se répercutent sur la suite de l'intrigue, essentiellement chez les humains. Pour les anges et les démons, cela peut se révéler moins clair.
Les épisodes sont assez courts, et durent rarement plus de 12 minutes. Il faut donc suivre la série pour comprendre, même si l'épisode seul comprend un scénario clair et précis.
Pour résumer, une série pas si simpliste qu'elle en a l'air, avec de l'humour, une bonne louche de psychologie et un peu de drame, même si le ton reste positif (Et j'assume mes goûts, comme me le dit le dessin animé ! ).

Images :

Princesse frous-frous contre Emo boy !
Raf et Sulfus

Oui, y a de la paillette
Raf, en pleine réflexion

Vous me voyez faire la fiche de tous ces persos ?!
En haut : Cabria, Sulfus et Kabalé. En bas : Urié, Raf et Dolce.

Je vous évite le générique. Que ce soit en français ou en italien, sa version d'origine, c'est trop niaiseux pour moi...
ELLE APPROCHE... ELLE EST LA !
Dimanche 27 Mai 21:43 » vu 20169 fois, [1 commentaire]
Catégorie : Illustrations (ou gribouillis)
Ca, c'est du collier !

J'ai vu dernièrement un épisode de l'émission "Rendez-vous en terre inconnue", où Zabou Breitman se rendait chez les Nyangatom, en Ethiopie. J'ai dessiné pendant mon visionnage, dont ce portrait d'une des demoiselles de la tribu. Pardonnez ce sein que je ne saurais voir, mais la tenue étant traditionnelle, je ne veux pas la modifier.
Me contacter

Nom
Clara
Date naissance
Un 28 février
Passions
Le dessin, l'écriture, un peu de lecture, le ciné... Ouais en gros un tas de trucs !
Sport
Hum... J'aime bien le sprint et la baston (la sympa avec mon frangin XD)
Livre de chevet actuel
"De la maladie" de Virginia Woolf
Musiques
De tout et du n'importe quoi.
Films
Beaucoup, beaucoup de choses ! Je donne quelques exemples : "Les enfants de la Pluie", "Si tu tends l'oreille", "Paï", "Le Royaume des Chats", "Escaflowne le film", "Star Wars" etc...
Manga/Anime
- X-Day
- Millenium Actress
- Kimi wa Pet !
- Speed Grapher
- Les princes du thé
-Les Visions d'Escaflowne
-Bride Stories
-Lovely Complex
-Rough
D.A/Série
- Code lyoko
- Monsieur Bébé
- Nestor Burma
- Oban Star-Racers
La chanson que j'ai dans la tête maintenant tout de suite
"Licence to kill" de Gladys Knight
Ma dernière sortie au cinéma
"Deadpool"
Ma dernière expo
"James Bond"