Chargement du blog ...
Le bordel artistique et (vaguement) organisé de la dessinatrice Kalli... - Il y a 623 articles et 1775 commentaires !
 


Description du blog :
Gros bazar d'une dessinatrice, avec des des illustrations, des strips, des notes, un peu de tout, qui tient dans un p'tit cocon tout chaud (Essayez de vous y retrouver ^^) !
Recherche

Catégories
Menu
Liens
Amis
Hika (Chan)
Le tumblr d'une jeune, belle et grande dessinatrice, aux influences mangatesques (Sailor Moon Pawa !). A visiter d'urgence (Sinon vous aurez affaire à moi et à elle ^^) !
En direct du front
29/06/2016
C'est l'heure de l'été ! Du lit trempé de sueur au petit matin, des moustiques, du temps qui ne sait pas ce qu'il veut et de la Japan Expo ! J'espère que je ne vais pas mourir de déshydratation cette année (je prie pour une convention orageuse, avec).
Précédent | 1 2 3 4  | Suivant
sur le blog !
FILM : MILLENIUM ACTRESS
Jeudi 04 Fevrier 09:29 » vu 23300 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
MILLENIUM ACTRESS

Du millénaire peut-être, mais vachement petite !

Millenium Actress est un film d'animation de Satoshi Kon, sorti en 2001, contant l'histoire d'une acnienne actrice, à travers sa carrière.

Scénario :

Genya et son caméraman Kyoji rencontrent Chiyoko Fujiwara, ancienne star du cinéma populaire japonais, afin de l’interviewer. Dans le même temps, Genya, fan absolu de cette vieille femme, lui donne une petite clé dorée, qui ravive à notre héroïne des souvenirs oubliés, nous entraînant dans l’histoire de sa vie.

Personnages :

- Chiyoko Fujiwara : aujourd’hui vieille femme de 70 ans, elle était autrefois une grande actrice. Simple et douce, elle possède néanmoins une détermination à toute épreuve.
- Genya Tachibana : grand fan de Chiyoko depuis longtemps, c’est un homme caractériel et sensible.
- Kyoji Ida : coéquipier de Genya, il est réaliste et ironique, mais un peu paumé dans cette histoire.
- L’homme à la clé : mystérieux peintre opposé au régime conservateur japonais, il semble prêt à tout pour ses idéaux.
Il y a évidemment d’autres personnages cruciaux, mais je ne peux pas tous les présenter.

Thèmes abordés :

- L’amour
- Le cinéma
- La guerre
- L’imaginaire et la réalité
- La quête d’une vie

Avis :

« Millenium Actress » est une histoire d’amour, oui, mais pas n’importe laquelle ! Celle d’une femme qui sacrifie sa vie pour rechercher l’homme qu’elle aime, croisé un instant, un jour d’hiver. On suit avec intérêt cette étrange relation, mêlée à la carrière et à la vie de Chiyoko. Nous sommes plongés, tout comme Genya et Kyoji, dans la narration d’une vie où la réalité et l’imaginaire se confondent, où l’on ne sait pas si ce qui se passe est vrai ou non. Les personnages ont tous un rôle dans l’histoire, durant les différents stades de la carrière cinématographique de notre héroïne. Il n’y a pas de temps mort, et on reste collé à l’écran jusqu’à la fin, où le dénouement est à la fois surprenant et émouvant.
Un film à voir et à revoir, pour son esthétique, sa musique, ses personnages, et surtout pour son intrigue envoûtante !

Images :


Ca en fait du monde...
Les nombreux rôles de Chiyoko

Cours !
Ceci n'est pas un remake de Forrest Gump !

Une photo récente, voyez-vous
Face à face entre jeunesse et vieillesse

Et pour terminer, le générique de début du film :

Millenium Actress - Opening
MANGA : LOVELY COMPLEX
Vendredi 22 Janvier 13:29 » vu 22534 fois, []
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
LOVELY COMPLEX

C'est quoi ces sourires ?

Synopsis :

Lovely Complex nous raconte l’histoire de deux adolescents : Risa Koizumi et Atsushi Ootani, tous deux complexés par leur taille. Lorsque la première dépasse toutes les filles avec son 1m70, le second lui, ne mesure qu’1m56 !
Nos héros sont également surnommés les « All Hanshin Kyojin » à cause de leurs chamailleries permanentes et de leur soucis de taille respectifs. Mais voilà, ce double complexe empêche Risa et Atsushi de s’épanouir complètement : ils manquent de confiance en eux et ont du mal à nouer des relations avec les personnes du sexe opposé.
Cependant, durant les vacances d’été, les deux ados tombent amoureux et décident de s’entraider mutuellement pour vaincre leur complexe et séduire les élus de leur cœur.
Mais voilà… à force de rester toujours ensemble, le nain et la géante ne vont-ils rester qu’amis ?

Personnages :

- Risa Koizumi : grande perche énergique et colérique, elle passe son temps à se disputer avec Atsushi. Toutefois, derrière son impulsivité, elle cache un cœur tendre et sensible.
- Atsushi Oootani : garçon populaire et membre de l’équipe de basket, il ne laisse pas les jeunes filles indifférentes, même si ces dernières le trouvent bien trop petit. Ce problème de taille le mine d’ailleurs énormément et par là-même, il se sent assez proche de Risa.
Ce sont les deux personnages principaux, mais il y en a d’autres, comme les amis de nos héros.

Thèmes abordés :

- La différence
- L’accomplissement de soi
- L’amour
- L’amitié

Avis :

Ce manga n’est pas un shojo (manga pour filles) comme les autres : au lieu d’un triangle amoureux qui nous suit pendant toute l’histoire, nous avons plutôt droit à une sorte de « duel » entre deux personnes antagonistes. Ces deux-là d’ailleurs possèdent une certaine profondeur, due à leur complexe respectifs. On suit avec intérêt leurs péripéties, tout en se demandant s’ils vont finir ensemble ou trouver l’âme sœur chacun de leur côté (Même si on penche quand même pour la première hypothèse) .
En bref, c’est un manga que je conseille pour son humour, son thème, et ses dessins (Oui, quand même !).

Images :


Ouuuh !
Nos deux héros

Drôles de dames
Risa et ses deux amies : Chiharu et Nobuko

Samouraï de la fraise !
La série ne devrait-elle pas se passer à notre époque ?
JEU VIDEO : SOUL CALIBUR IV
Dimanche 17 Janvier 12:01 » vu 24107 fois, []
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
SOUL CALIBUR IV

Force Rouge VS Force Verte !

Editeur : Namco Bandai
Développeur : Namco Bandai
Consoles : PS3/X-box 360
Type : Combat
Sortie France : 31 juillet 2008
Classification : Pour tous publics

Scénario :

Dans un étrange univers, semblable au nôtre, existent deux épées de légendes antagonistes : Soul Edge et Soul Calibur. La première est maléfique, la seconde bénéfique, mais chacune dispose d’une formidable puissance, capable de changer le cours des choses. C’est ainsi que ces deux armes attirent des guerriers de toutes sortes, voulant s’emparer des deux ou détruire l’une des épées, pour accomplir leur rêve. Nos deux artefacts sont d’ailleurs tellement puissants, qu’aux confins de la galaxie, Dark Vador et Yoda sont à leur recherche (Bon, ça sent le coup marketing, mais c’est quand même un plus).
Tous ces combattants se battent donc entre eux, et un seul en ressortira vivant.

Avis :

La série des Soul Calibur est quasiment culte dans le monde du jeu vidéo, au même titre que Street Fighter (Un autre jeu de baston).
Dès le début, on peut voir que les graphismes et les animations sont de toute beauté. C’est fluide, sans explosion de sang (Un atout car ça enlève de la « violence », mais à mon point de vue), efficace. Les personnages ont droit à deux costumes, ont chacun leur style de combat, leur histoire et leur caractère, ce qui leur donne un minimum de profondeur. De plus, ce jeu est très facile d’accès pour les débutants : en quelques combats, on arrive à maîtriser les coups de base et à faire quelques jolis enchaînements.
Du côté des modes de jeu, nous avons le typique mode « Histoire », où on suit le scénario d’un personnage au travers de quelques combats et cinématiques ; puis le mode « Multi joueur », où l’on peut défier ses amis. Classique.
Le scénario n’est certes pas très original, mais il a le mérite d’être rondement bien mené, et il m’est arrivé de m’émouvoir sur quelques histoires ou scènes. Ajoutons également que Soul Calibur IV dispose d’une partie « création de personnage », où l’on peut créer, à partir du style de combat des personnages de base, n’importe quel combattant de notre choix. Très complet et divertissant, cela allonge la durée de vie de ce jeu.
En ce qui concerne les défauts, je peux citer le design de certaines damoiselles. A savoir : GROS seins et petites tenues. Bien sûr, pour un jeu de baston, il faut attirer le mâle, mais là, ça dépasse l’entendement. Si on prend cela au second degré, le plaisir de jouer n’est pas tellement gâché (Et j’en ris même un peu).
Pour faire simple, Soul Calibur IV est un bon jeu de combat, maniable et agréable aux yeux, pour s’amuser entre amis.

Images :


Sabre laser contre fleuret : équitable...
Des graphismes superbes (Allez Dark Vador ! Bute-le ! )

Raaah ! Ca bouffe toute l'image !
Oui, les nanas ont un problème de taille...

Mais non, ne fais pas la tête...
Amy, la bretteuse-lolita !
SERIE ANIMEE : OBAN STAR-RACER
Mercredi 13 Janvier 14:27 » vu 22785 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs

J'inaugure aujourd'hui une nouvelle catégorie : Articles/Critiques pas objectifs. Il s'agit en fait de la majorité des articles que j'ai publiés sur un forum. Ne voulant pas les perdre, et peut-être même en faire profiter aux autres, je les posterais de manière plus ou moins régulière sur ce blog.
Petites précisions : je n'ai pour le moment travaillé que sur des séries/manga/jeux vidéo/films japonais, donc si j'ai le temps et l'envie, je pourrais m'occuper d'autres choses. De plus, vous vous doutez bien que ce que je raconte est totalement subjectif (Ou pas, ça dépent de quoi on parle... ), alors vos avis m'intéressent.



OBAN STAR-RACERS


Ca c'est de l'affiche !

Série animée franco-japonaise, diffusée pour la première fois en 2006, Oban Star-Racers nous narre l’aventure de Molly, jeune ado rebelle à la recherche de son père, et propulsée dans la plus grande aventure galactique que la Terre ait connue. Cet animé a permis, entre autre, à la France de s’imposer sur la scène internationale de l’animation, et à nous offrir une histoire aussi originale que poussée (sur tous les plans).

 

Scénario :


En 2082, la Terre connaît la paix depuis plusieurs années, après une guerre meurtrière contre le peuple extraterrestre Crog. Une jeune mécanicienne de génie, Eva, 15 ans, s'échappe du pensionnat dans lequel son père, Don Wei, le meilleur manager international de courses de Star-Racer, l'a laissée depuis des années sans donner aucune nouvelle. Eva décide de le retrouver mais celui-ci ne la reconnaît pas... Faute de savoir comment réagir, elle décide alors d'entrer dans son équipe sous le pseudonyme de Molly. Mais Don Wei est réquisitionné pour participer à la grande course d'Ôban qui a lieu tous les 10 000 ans. En effet, il apprend que la Terre n'a jamais gagné la guerre contre les Crogs ! Lors de la bataille finale, un être nommé l’Avatar est apparu et a invité tous les peuples de la galaxie à participer à cette course mystérieuse pour remporter le « Prix Ultime », déclenchant ainsi une trêve intergalactique qui a sauvé la Terre. Don Wei part en emmenant sa meilleure équipe et sans le savoir, sa propre fille…


Personnages :

 

- Molly/Eva Wei : abandonnée par son père lorsqu’elle était encore une enfant, Eva est une ado rebelle et énergique, qui ne mâche pas souvent ses mots. Mais sous cette carapace, elle cache une blessure profonde qui la rend parfois fragile et sensible.


- Jordan Wilde : artilleur du vaisseau de l’équipe terrienne, ce jeune garçon de 18 ans est un excellent tireur, courageux et drôle. Il est également un grand cœur et quelqu’un d’attentionné, surtout envers Molly.


- Prince Aikka : adversaire de l’équipe terrienne et prince de Nourasie, il prend son rôle d’héritier très au sérieux, tellement qu’il semble parfois ne pas se rendre compte de ce qui se passe autour de lui. Gentleman et pratiquant d’arts martiaux, il s’entend bien avec Molly, malgré leur rivalité.


- Don Wei : père d’Eva et manager de l’équipe terrienne. C’est un bourreau de travail, sec et autoritaire. Traumatisé par la mort de sa femme il y a déjà dix ans, il en a complètement oublié sa fille et se focalise uniquement sur la mission qui lui a été confiée.


- Maya Wei : mère d’Eva, pilote hors pair de Star-Racers, morte lors d’une course intergalactique.


- Rick Thunderbolt : pilote titulaire du vaisseau de l’équipe terrienne, il a été découvert par Don Wei. Il est l’un des pilotes les plus doués, en plus d’avoir un caractère en acier trempé et une certaine gentillesse cachée sous ses muscles.


- Koji et Stan : mécaniciens de l’Arrow, le Star-Racer de l’équipe terrienne. Le premier est spécialisé dans le système informatique, et le second dans celui de propulsion. Ils s’entendent comme des frères et font de leur mieux pour aider les autres membres de l’équipe.


- L’Avatar : entité mystérieuse et omnipotente, maître incontesté de l’univers. C’est lui qui organise la grande course d’Oban, mais personne ne sait vraiment qui il est ni ce qu’il souhaite vraiment.


Il y a bien d’autres personnages, tous aussi importants les uns que les autres, mais ils sont trop nombreux pour que je puisse tous les énumérer.

 

Thèmes abordés :

 

- L’univers et ses mystères

- L’amour (surtout filial)

- L’adolescence

- L’amitié

- Le dépassement de soi

- La mort

- Les quêtes et les convictions de chacun

 

Avis :

 

Attention, petite pépite en vue ! Servie par une musique sublime (dont des génériques orchestrés par Yoko Kanno) , des images époustouflantes mi-2D mi-3D et un scénario en béton, cette série vaut largement le coup d’œil (et un poil de chauvinisme n’a jamais tué personne). Les personnages sont bien définis, ont chacun leur personnalité et leurs choix propres, et l’énigme de l’Avatar ainsi que du « Prix Ultime » m’a tenue en haleine jusqu’au dernier épisode, dans lequel je peux vous dire que le rebondissement est intense.

En résumé, un animé à découvrir de toute urgence !

 

Images :


J'veux un scooter !
La jolie Molly en pleine écoute de Mp3

Oh, oh...
Pas content le Don Wei

Hiii !
Il est beau Jordan, non ?

Pour terminer, du 3 en 2, c’est-à-dire le pilote de la série, ainsi que ses deux génériques :


Pilote « Molly Star-Racer »

 

Opening

 

Ending

Me contacter

Nom
Clara
Date naissance
Un 28 février
Passions
Le dessin, l'écriture, un peu de lecture, le ciné... Ouais en gros un tas de trucs !
Sport
Hum... J'aime bien le sprint et la baston (la sympa avec mon frangin XD)
Livre de chevet actuel
"De la maladie" de Virginia Woolf
Musiques
De tout et du n'importe quoi.
Films
Beaucoup, beaucoup de choses ! Je donne quelques exemples : "Les enfants de la Pluie", "Si tu tends l'oreille", "Paï", "Le Royaume des Chats", "Escaflowne le film", "Star Wars" etc...
Manga/Anime
- X-Day
- Millenium Actress
- Kimi wa Pet !
- Speed Grapher
- Les princes du thé
-Les Visions d'Escaflowne
-Bride Stories
-Lovely Complex
-Rough
D.A/Série
- Code lyoko
- Monsieur Bébé
- Nestor Burma
- Oban Star-Racers
La chanson que j'ai dans la tête maintenant tout de suite
"Licence to kill" de Gladys Knight
Ma dernière sortie au cinéma
"Deadpool"
Ma dernière expo
"James Bond"