Chargement du blog ...
Le bordel artistique et (vaguement) organisé de la dessinatrice Kalli... - Il y a 623 articles et 1775 commentaires !
 


Description du blog :
Gros bazar d'une dessinatrice, avec des des illustrations, des strips, des notes, un peu de tout, qui tient dans un p'tit cocon tout chaud (Essayez de vous y retrouver ^^) !
Recherche

Catégories
Menu
Liens
Amis
Hika (Chan)
Le tumblr d'une jeune, belle et grande dessinatrice, aux influences mangatesques (Sailor Moon Pawa !). A visiter d'urgence (Sinon vous aurez affaire à moi et à elle ^^) !
En direct du front
29/06/2016
C'est l'heure de l'été ! Du lit trempé de sueur au petit matin, des moustiques, du temps qui ne sait pas ce qu'il veut et de la Japan Expo ! J'espère que je ne vais pas mourir de déshydratation cette année (je prie pour une convention orageuse, avec).
Précédent | 1 2 3 4  | Suivant
sur le blog !
FILM : PALE COCOON
Mercredi 14 Decembre 19:17 » vu 21782 fois, []
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
PALE COCOON (AOI TAMAGO)

Ca, c'est de l'affiche !

Scénario :

Dans un futur lointain, les êtres humains sont contraints de vivre sous terre, de plus en plus profondément au fil du temps. Un bureau d'analyse des archives est mis en place, afin de classer et de conserver les quelques fragments du passé qui demeurent. Ura, employé dans ce service, tombe un jour sur un mystérieux film, nécessitant une importante restauration. Et si ce souvenir expliquait comment les hommes se sont retrouvés dans cette situation ?

Personnages :

- Ura : jeune homme nostalgique et peu bavard, il aime son travail d'archiviste et de restaurateur. Sa curiosité pourrait bien le pousser au-delà de ce qu'il pouvait imaginer.
- Riko : demoiselle, collègue de travail d'Ura, elle commence à se lasser de sa mission. Pour elle, comprendre le passé ne changera pas le présent.

Il existe peu de personnages dans ce film, mais cela n'affecte en rien la qualité de l'œuvre.

Thèmes abordés :

- Le passé
- L'avenir
- La quête de la vérité

Avis :

Cette OAV, de 20 minutes environ, est un petit bijou. Malgré sa durée assez courte, on est happé par le récit et les interrogations qu'il pose. Bien sûr, toutes les questions ne trouvent pas de réponse, mais ce visionnage permet de réfléchir Les personnages, bien que peu développés, intéressent le spectateur, notamment le « héros ». De même, la quête de vérité racontée dans ce film tient en haleine du début à la fin. Pour accompagner cette intrigue assez bien ficelée, une musique travaillée et des images de toute beauté (rimes involontaires).
Pour résumer, une histoire courte, mais prenante et dotée d'un solide rebondissement.

Images :


Je veux des cheveux comme ça...
Riko, en pleine contemplation

L'administration est toujours aussi sexy !
Le bureau d'analyse des archives

Kawaiii !
Ura et Riko

Pour terminer, avec la chanson principale de « Pale Cocoon », même si elle est un gros nid à spoiler (une fois qu'on a vu le film en entier, ne vous inquiétez pas) :
Little Moa - Aoi Tamago

MANGA : MAD LOVE CHASE
Jeudi 24 Novembre 16:13 » vu 19271 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
MAD LOVE CHASE

Oui, oui, c'est un truc sérieux... un peu.

Synopsis :

Dans un royaume lointain, peuplé de créatures démoniaques, le roi des démons décide de marier son fils, Kite. Celui-ci ne l'entend pas de cette oreille et décide de fuir son monde pour se réfugier chez les humains, avec sa seule amie, Leven (une adorable boule de poils). Le voyage leur fait changer de manière inattendue leur apparence, laissant à Kite comme seul souvenir de sa véritable identité, un immense tatouage dans le dos. Le roi des démons appelle alors trois de ces plus fidèles serviteurs, afin qu'ils ramènent son fils dans le droit chemin, et dans son royaume.

Personnages :

- Kite : prince des démons, il apparaît tout d'abord comme un être froid et distant. Sous sa forme humaine, il devient cependant une espèce de nunuche délurée et naïve, à des kilomètres de son statut d'origine. Quelle que soit sa forme, il reste un jeune homme sûr de lui et prêt à tout pour ceux qu'il aime.
- Leven : chatte dans son monde d'origine, elle devient une splendide jeune femme, dotée de deux énormes arguments. Bien qu'elle ait l'air insensible, elle couve toujours Kite du regard.
- Le vampire : coureur de jupons et grand manipulateur, ce charmant être démoniaque doit continuellement s'asperger de crème solaire pour éviter de se transformer en un petit tas de cendres.
- Le zombie : en apparence dur, ce jeune homme doux et sensible devient l'ami le plus cher de Kite, ce qui lui pose de nombreuses difficultés par rapport à sa présence sur Terre.
- Le loup-garou : solitaire, caractériel et borné, ce personnage n'a qu'un but : accomplir sa mission et retrouver le prince.

D'autres personnages apparaissent au fil des tomes. Je ne vous décris que ceux principaux.

Thèmes abordés :

- L'amitié
- L'amour
- L'opposition entre cœur et raison
- La différence

Avis :

A première vue, ce manga à l'air d'être un shônen de base, où de grands et beaux gaillards se castagnent à longueur de pages. Erreur : il s'agit d'un shôjo (même si l'appellation ne correspond pas tout à fait à l'intrigue). L'histoire parle d'une fuite en avant et d'une quête d'identité, mais laisse tout d'abord la place à l'humour. Ce dernier s'explique par les stratagèmes imaginés pour découvrir la véritable apparence de Kite, à base de procédés étranges et de remises en question. Les têtes des personnages sont assez poilantes, notamment lorsque le vampire tente désespérément de draguer Leven. Toutefois, quelques moments sérieux, voire dramatiques viennent compléter le récit, donnant une certaine profondeur à cette série. Les personnages sont attachants, avec leurs faiblesses et leur humour, et l'intrigue se déroule sans réel accroc, jusqu'au dénouement, un peu rapide mais vraiment prenant.
Une histoire courte, puisque comprise dans 5 tomes, mais bien sympathique.

Images :


La belle brochette de beaux gosses !
Kite et ses trois poursuivants

Mes yeuuux !
Oui, il s'agit bien du prince des démons...

Hiii ! Trop choupinouuu...
Kite dans sa prime enfance
JEU VIDEO : CAVE DU TEMPS
Mardi 01 Novembre 12:09 » vu 19814 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
CAVE DU TEMPS

Ca en jette !

Editeur : Konami
Développeur : Konami
Console : Nintendo DS
Type : Aventure
Sortie France : Aucune
Classification : Déconseillé aux moins de 7 ans

Scénario :

Ethan Kairos, jeune adolescent de 17 ans, vit tranquillement avec ses parents. Le jour de son anniversaire, à son réveil, notre héros découvre que ses parents ont disparu depuis longtemps et que son oncle caractériel s'occupe de lui. Débarqué dans cette dimension parallèle, Ethan hérite d'un étrange stylo, capable de créer des portes dans l'espace-temps, et donc de modifier le passé, le présent et le futur. Ethan retrouvera-t-il ses parents ? Peut-on jouer avec le temps sans conséquences ?

Avis :

Attention, je parle ici d'un jeu qui n'est jamais sorti en France, mais disponible dans d'autres pays francophones, comme la Belgique ou la Suisse, ce qui permet de se le procurer sans trop de problèmes.
Avec un scénario intéressant et bourré de rebondissements, nous apprenons peu à peu à nous familiariser avec le stylo temporel. A chaque début de chapitre, des images nous apparaissent, et il nous faut les identifier, afin de changer le cours du temps. Il s'agit bien souvent d'empêcher des morts, mais différentes solutions s'offrent à nous et auront des conséquences sur la suite de l'intrigue principale. Il faudra même plusieurs fois recommencer la même mission, pour pouvoir avancer. Le stylo ne dispose que d'une énergie limitée, et il faudra bien souvent se casser les dents à observer une distorsion temporelle pour comprendre ce qu'il nous est demandé. Nous pouvons ainsi modifier le temps en utilisant des objets, voire des personnes (Voler une clé, couper une corde, etc). Il est assez amusant de voir comment nos actes ont une influence sur la vie de notre entourage, et notamment nos amis. Les écarts sont parfois impressionnants.
Le jeu est en général assez sombre, mais comporte de nombreux passages plus calmes, où le dialogue et la récolte d'objets possèdent une bonne place dans le gameplay. A ce sujet, un bon sens de l'observation et une grande patience sont indispensables pour plonger dans le jeu et en comprendre toutes les subtilités !
Pour résumer, un bon jeu vidéo, original et beau, mais disposant d'un niveau de difficulté un peu aléatoire selon les chapitres.

Images :

C'est quoi cette tronche ?
Quel étrange stylo...

Un trou noir !
Ouverture de la distorsion temporelle !

Mais regardez ces jupes hyper courtes !
Un exemple du gameplay
SERIE ANIMEE : CHI'S SWEET HOME
Jeudi 06 Octobre 09:37 » vu 22116 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
CHI'S SWEET HOME (CHIZU SUITO HOMU)

Coucou, c'est moi !

Pour une fois, je vais parler d'une série animée qui n'est pas licenciée en France (Ouuuh, pas bien ! ) , mais qui, je pense, sera bientôt diffusée dans notre beau pays.

Scénario :

Chi est un jeune chaton, vivant entouré de sa mère et ses frères et sœurs. Or, un jour, le petit animal se perd dans les ruelles de son quartier. Désorienté et ne retrouvant pas les siens, il est recueilli par une famille d'humains, bravant l'interdiction de posséder des animaux de compagnie dans leur résidence. Comment découvrir le monde lorsqu'on n'est qu'un petit chat ?

Personnages :

- Chi : jeune chaton maladroit et quelque peu capricieux, il adore jouer. Doté d'une solide curiosité, il est prêt à affronter toutes les aventures possibles, même s'il n'est pas téméraire.
- Le père : travaillant dans une grande entreprise, il s'agit d'un homme plutôt stressé. Cependant, il aime énormément Chi et s'en occupe avec plaisir. Gauche et sensible, il a du mal à supporter les bouderies du chaton.
- La mère : femme au foyer typiquement nippone, c'est une femme douce et ferme, qui a parfois du mal à composer entre Chi, Yohei et son mari.
- Yohei : fils de la famille, âgé d'environ 3 ans, ce garçonnet adore s'amuser, même s'il demeure sage, poli et doté d'une grande gentillesse.

Ce ne sont que les personnages principaux de la série. Il en existe d'autres, humains comme animaux.

Thèmes abordés :

- La famille
- L'amour (maternel et paternel essentiellement)
- La découverte du monde
- L'enfance

Avis :

Attention, série « kawaii » en vue. Promis, je vous évite les smileys et les « Hiii ! C'est trop mignooon ! ».
Dotée d'un char-design assez simple et épuré, cette série se destine à première vue aux plus jeunes. Il existe cependant un deuxième niveau de lecture, abordant le thème de la séparation et de l'enfance. Chi, propulsé dans un monde qu'il ne connaît pas, va devoir apprendre à le comprendre et à se maîtriser (Oui, faire ses griffes sur le canapé en cuir, c'est marrant, mais pas pour celui qui l'a payé ) . Les personnages, bien que peu développés la plupart du temps, son attachants et donnent envie de suivre leurs aventures. De plus, le format court de la série (3 minutes par épisode), permet de se détendre rapidement, sans se soucier du temps qui passe. Les intrigues sont souvent très simples, même si un fil rouge lie tous les épisodes : Chi retrouvera-t-il sa famille d'origine ?
L'histoire possède un spoiler important dès les premiers épisodes. Si vous avez déjà vu la série, vous comprendrez pourquoi je ne l'aborde pas dans mon article.

Images :


Bouhouhou...
Pauvre petit chaton perdu...

C'est une pub pour Juvamine ?
La famille Yamada au grand complet !

Cartooon !
Les chats aiment vraiment jouer avec n'importe quoi

La série a désormais une suite, nommée « Chi's new adress », mais je ne m'en suis pas encore intéressée.

PS : Depuis le 1er octobre dernier, mon blog a désormais 5 ans ! Le temps passe décidemment très vite...
FILM : LA DERNIERE LICORNE
Dimanche 24 Juillet 22:35 » vu 22787 fois, []
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
LA DERNIERE LICORNE   

Ca brille !

Scénario :

Dans une forêt où aucun arbre ne subit le changement des saisons, vit une licorne, être magique et immortel. Cette dernière apprend par le biais de chasseurs qu'elle serait la dernière. Un papillon lui indique également que ces compagnes ont été emportées par le taureau de feu, appartenant au Roi Haggard, aux limites du monde connu. La licorne décide alors de quitter sa contrée natale pour partir à la recherche de ses semblables, sans savoir les nombreuses épreuves et rencontres qui se dresseront sur son chemin.

Personnages :

- La licorne : créature immortelle, possédant de nombreux pouvoirs, elle ne comprend pas pourquoi les hommes la désignent comme étant la dernière. Courageuse et sage, elle sacrifie son existence paisible pour partir en quête de vérité.
- Schmendrick : jeune magicien peu doué, il possède cependant un cœur pur, bourré de bonnes intentions.
- Molly Grue : femme du chef d'un groupe de brigands, têtue et franche. Elle est néanmoins une personne honnête et passionnée.
- Le Roi Haggard : possesseur du taureau de feu, ce vieil homme vit reclus dans son château, avec pour seul rêve de détenir toutes les licornes existantes.
- Prince Lir : chevalier courageux et avenant, rêvant d'aventures et d'exploits.

Il s'agit des principaux personnages. D'autres interviennent au fil de l'intrigue.

Thèmes abordés :


- L'immortalité
- La quête d'identité
- L'amitié
- L'amour
- La magie

Avis :

Ce film d'animation, peu connu, m'a subjugué par son intrigue et son message. Je croyais au premier abord qu'il s'agirait d'un banal conte de fée, servi par des sentiments niais et un happy-end tout ce qu'il y a de plus classique. Sachez qu'il n'en est rien !
Les personnages disposent tous d'une psychologie complexe, et les différents rebondissements rythment l'histoire de manière à ce qu'il n'y ait aucun flottement. Quelques belles chansons ponctuent également le récit, sans l'alourdir.
Ce dessin animé possède plusieurs niveaux de lecture, qui permettent de comprendre l'intrigue de différentes manières. Enfin, le dénouement peut surprendre, même si je le trouve très juste et porteur d'espoir.
Pour résumer, courrez vite voir ce petit chef-d'œuvre, et laissez-vous bercer !

Images :


C'est un joli tapis de fleurs, ça
Quelle est donc cette étrange créature ?

Courrez !
Les licornes fuyant le taureau de feu

Une femme nue !
Molly Grue et une mystérieuse demoiselle...

Pour terminer, voici le générique du film, pour vous mettre dans l'ambiance :
La dernière licorne - Générique
MANGA : HIKARI NO DENSENTSU
Mardi 12 Juillet 17:10 » vu 21378 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
HIKARI NO DENSENTSU

C'est de la couverture qui attire l'oeil !

Ce manga est également connu en France sous la forme d'un dessin animé portant le nom de « Cynthia ou le rythme de la vie ». Cependant, les deux supports comportent des différences, notamment au niveau de la fin de l'histoire.

Synopsis :

Hikari Kamijo est fascinée par la gymnastique rythmique (GRS), et surtout par sa représentante la plus douée : la Bulgare, Diana Groïtcheva. Elle décide donc de s'inscrire au club de GRS de son collège. Commence alors pour elle un long apprentissage de ce sport, où la rivalité et l'amour se croisent.

Personnages :

- Hikari Kamijo : jeune demoiselle douée et enjouée, elle est prête à tout pour égaler son idole de toujours, Diana Groïtcheva.
- Hazuki Shiina : petit prodige de la GRS dans le collège de notre héroïne, elle est sérieuse et douce. Hikari est pour elle une rivale de valeur.
- Takaaki Oishi : gymnaste aux agrès, c'est un garçon passionné et bourré d'humour. Il semble énormément apprécier Hazuki et Hikari.
- Megumi Mita : rivale de notre héroïne, elle veut devenir la meilleure gymnaste du monde. Fière, elle ne recule devant rien pour gagner.

Ce sont les principaux personnages de l'histoire, même si d'autres, tout aussi importants, apparaissent plus loin dans le récit.

Thèmes abordés :

- Le sport
- Le dépassement de soi
- La rivalité
- L'amour

Avis :

Je vous présente ici un manga qui n'est pas de la première jeunesse. En effet, datant des années 1980, « Hikari no densentsu » narre une époque révolue, la GRS ayant évolué depuis. Cependant, cette série nous permet de plonger dans cette discipline sportive, à travers les yeux de Hikari. Bien que cette dernière puisse passer au premier abord pour une héroïne de manga clichée, elle possède une psychologie développée ainsi qu'un don particulier pour la gymnastique rythmique et l'observation. La plupart des personnages disposent d'une certaine profondeur, ce qui permet de donner du relief à l'intrigue. Toutefois, le meilleur dans cette œuvre reste avant tout le dessin, qui retranscrit parfaitement les poses et attitudes des gymnastes (Je pleure devant une telle maîtrise des proportions) !
Pour conclure, un manga mélangeant sport et romance, plaisant pour ce qui est de l'histoire et agréable à l'œil.

Images :


C'est quoi cette pose ?!
Hikari en plein effort

Arg, mes yeux !
Ce ne sont pas des maracas, mais des massues !

Oh, la jolie illustration d'ensemble !
De gauche à droite : Takaaki, Hikari, Hazuki et un personnage mystère !
JEU VIDEO : KIRBY - MOUSE ATTACK
Vendredi 03 Juin 18:33 » vu 21562 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
KIRBY - MOUSE ATTACK

Quel air déterminé !

Editeur : Nintendo
Développeur : HAL Laboratory
Console : Nintendo DS
Type : Plate-forme
Sortie France : 22 juin 2007
Classification : Pour tous publics

Scénario :

Connaissez-vous Kirby ? Il s’agit d’une petite boule rose possédant le pouvoir d’aspirer tout ce qui l'entoure, et d’en tirer différentes capacités. Il vit dans un monde plus ou moins merveilleux puisqu’il doit souvent combattre son pire ennemi : le roi pingouin Dadidou (Je vous l’accorde, ce nom est terrifiant) .
Dans cet épisode de la (longue) série des jeux Kirby, notre héros se fait voler une superbe part de gâteau par un mystérieux voleur, et décide de parcourir plusieurs mondes afin de retrouver son bien. Bien sûr, le soupçon porte d’abord sur le roi Dadidou, mais ce dernier est innocent. En effet, c’est un gang de rongeurs qui a osé s’en prendre à Kirby. Ça va chauffer/souffler !

Avis :

Le gameplay du jeu est très simple : on contrôle la bouboule rose sur l’écran du haut avec les boutons, et on sélectionne les objets que Kirky avale avec le stylet. Et oui, lorsque notre héros engloutit un ennemi, un trophée spécial, ou à manger, on peut l’utiliser pour se transformer (Ninja, motard, maître du feu ou de la foudre) ou reprendre de la vie. Vous pouvez alors disposer de plusieurs capacités qui rendent le jeu très riche et divertissant (J’adore le pouvoir du feu ^^) . De plus, comme dit plus haut, Kirby tire sa puissance de son souffle et de son aspiration, ce qui lui permet de se débarrasser des importuns ou bien de voleter. Il vous faut également obtenir dans chaque niveau un coffre très précieux qu’une saleté de souris vous dérobe sous les yeux. A vous de le récupérer à temps pour gagner des bonus !
L’univers en général est très fun et coloré. On peut passer des nuages à la forêt, en passant par la prairie verte. S’ajoute à cela une petite difficulté, qui permet de terminer le jeu en quelques heures à peine. Cependant, pour conclure véritablement cet épisode, il faut récolter tous les bonus disséminés, et je peux vous assurer que ce n’est pas de la tarte !
Un membre du gang des rongeurs sera aussi à battre à chaque niveau, afin de passer au monde suivant. Je vous rassure, quand on maîtrise Kirby, c’est assez facile de s’en sortir.
En résumé, « Kirby – Mouse Attack » est un jeu de plate-forme classique, pêchu et marrant, idéal pour dézinguer du monstre mignon et se détendre. Toutefois, si vous cherchez de la difficulté, du scénario en béton ou du sang, passez votre chemin.

Images :

Dans 50 mètres, sautez du nuage
Les différents mondes à traverser

C'est le mexicain d'hier ?
Les piments sont dangereux pour la santé

Me regarde pas avec ses yeux -là !
Ninja !
SERIE ANIMEE : EARTH GIRL ARJUNA
Samedi 07 Mai 08:12 » vu 21942 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
EARTH GIRL ARJUNA (CHIKYUU SHOJO ARJUNA)

Quel joli logo !

Scénario :

Juna, jeune fille passionnée de tir à l'arc (kuydo), meurt de façon étrange dans un accident de la route. Alors qu'elle se sent partir, une vision de la Terre, détruite par de gigantesques vers lui apparaît. Un mystérieux individu lui propose alors le marché suivant : Juna revient à la vie à la condition qu'elle devienne Arjuna, l'avatar du temps capable de lutter contre ces êtres, les Rajaa, et de sauver la Terre de sa destruction.

Personnages :

- Juna : demoiselle insouciante, têtue et profondément humaine, elle va devoir apprendre à maîtriser ses nouveaux pouvoirs et comprendre le monde qui l'entoure, quitte à devoir affronter de nombreuses épreuves.
- Chris : garçon télépathe, malade et ne se déplaçant qu'en fauteuil roulant, il semble étonnamment mature pour son âge et gardien d'un lourd secret.
- Tokio : soupirant de Juna, drôle et attachant, il a cependant du mal à comprendre notre héroïne depuis son accident.

Il s'agit ici du trio de tête. Beaucoup d'autres personnages interviennent dans cette histoire, comme les Rajaa, justement.

Thèmes abordés :

- La nature
- La vie
- La société de consommation
- L'amour
- La compréhension du monde

Avis :

Arjuna est un bon anime, à la fois beau et porteur d'un message fort, essentiellement écologique, teinté de références à la mythologie hindouiste. Pourtant, pas mal d'éléments me poussent à avoir un avis mitigé. Tout d'abord, les insertions de 3D et d'images réelles dans la série peuvent rebuter. Cependant, le tout reste très fluide, notamment lors des scènes de combats.
Arjuna a pour but premier de faire réfléchir, sur la société en général et le rapport de l'homme à la nature. S'ensuit alors un flot continu d'informations et d'images, ayant pour objectif d'aider Juna à incarner sa fonction d'avatar du temps. Cependant, durant toute l'intrigue, les personnages devant la guider, comme Chris, passent leur temps à ne donner que des indications floues et vagues, puis, face aux échecs de notre héroïne, se plaignent avec des phrases du genre : « Je le savais » ou « Tu n'es pas capable de remplir ta mission ». Comment dire.. ? Ne pas clairement expliquer à quelqu'un ce qu'on lui demande, ni lui donner les clés pour réussir, et ce, jusqu'à la dernière minute du dernier épisode, parce qu'il « doit comprendre par lui-même », c'est pas ce que j'appelle aider... De même, certains passages de l'histoire pourront étonner certains, comme l'épisode relatif aux bébés. J'ai cru y voir un lourd message pro-vie, à base de « N'avorte pas ! Tu portes la vie en toi ! » ou « Le bébé parle dans le ventre de sa mère : il faut l'écouter ».
Il n'empêche que l'intrigue est prenante jusqu'au dernier moment, comprenant des rebondissements intéressants et évitant certains clichés du genre. J'aime d'ailleurs particulièrement la musique de la série, composée par Yoko Kanno, et rythmant de façon harmonieuse l'ensemble.
En résumé, une série étrange, originale, à regarder avec une certaine appréhension.

Images :


Si vous êtes épileptique, je suis pas responsable...
Juna en Arjuna

C'est quoi cette approche pas subtile ?!
Tokio, au lieu d'embêter Juna, laisse-la sauver le monde !

On dirait Bouddha avec ses oreilles
Chris dans toute sa splendeur !

Pour conclure, bien que la série ne comporte pas de véritable générique, en voici un exemple, tiré d'un épisode :
Earth girl Arjuna - Opening

MANGA : X-DAY
Dimanche 17 Avril 12:20 » vu 21785 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
X DAY

Polaris, ne mange pas tes ongles !

Cette petite série (2 tomes) de Setona Mizushiro aborde le thème de l’adolescence et surtout du mal de vivre.

Synopsis :

Rika semble être une jeune lycéenne on ne peut plus banale, mais elle cache en fait un profond mal-être : plus ou moins obligée d’arrêter le saut en hauteur à cause d’une blessure, larguée par son petit-ami pour une raison assez floue, elle a de plus en plus de mal à affronter la vie. C’est ainsi qu’un jour, en chattant avec des élèves du lycée, elle propose de faire sauter leur école. Ce qu’elle pensait être une simple remarque désabusée va la lier à trois autres personnes, elles aussi fatiguées de vivre.

Personnages :


- 11/Rika Saginuma : ancienne sportive, elle passe pour une fille joyeuse et pleine de vie, alors que son existence lui semble trop lourde à supporter.
- Polaris/Nanaka Shimada : élève en apparence timide et introvertie, elle est en fait une fille sûre d’elle lorsqu’elle porte son costume de Gothic lolita.
- Kin-San/Kumihiko Tsukimura : garçon populaire auprès des autres élèves, il semble toujours positif.
- Jangalian/Reiichi Takano : professeur de sciences naturelles au lycée, c’est un homme sérieux et logique, soupçonné par ses collègues d’avoir une liaison avec la fille du directeur.

Thèmes abordés :
 
- L’adolescence
- Le mal-être
- L’amitié
- L’amour (dans une certaine mesure)
- Les apparences
- L'acceptation de soi et de la vie

Avis :

Bien que le scénario de ce manga décrit quatre personnages désirant faire exploser leur lycée, il s’agit plutôt de leur ressenti et de leur mal de vivre qui est ici finement analysé. Aucun de ces « anti-héros » n’est stéréotypé : ce sont tous des jeunes normaux, avec leurs faiblesses et leurs peurs. Ce groupe, ainsi que leur but qu’ils se sont donnés, va permettre à ces individus de survivre et de faire face à leurs problèmes, voire même de regagner espoir. Une série à la fois psychologique et réaliste, à lire de toute urgence, que l’on aille mal ou pas.

Images :


Allô, j'écoute ?
Rika, notre  « héroïne »

Câliiin !
Jangalian et Polaris

Un fumeur s'est caché dans cette image...
La bande à Bonnot version nippone
FILM : LE FIL DE LA VIE
Vendredi 25 Mars 06:58 » vu 22151 fois, [0 commentaire]
Catégorie : Articles/Critiques pas objectifs
LE FIL DE LA VIE (STRINGS)

Excalibur !

Scénario :

Dans la ville d'Hebalon, le roi vient de mourir dans d'étranges circonstances. Le frère du défunt désigne comme meurtrier le pire ennemi de la cité : les Zerith. Pour venger son père, Hal Tara, l'héritier du trône, décide de parcourir le monde et de tuer le chef des Zerith, Sahro. Ce voyage va cependant lui permettre de découvrir que la vérité a plusieurs visages.

Personnages :

- le Kharo : souverain d'Hebalon, jugé bon et fort, il meurt en emmenant dans sa tombe un terrible secret.
- Nezo : frère du défunt, doté d'un don pour la manipulation. Il souhaite le trône et convainc Hal Tara de parcourir le monde pour venger son père.
- Hal Tara : jeune homme arrogant et têtu, il décide sur un coup de tête de venger son père et de tuer de ses propres mains le chef des Zerith. Peut-être ce voyage lui permettra de mettre du plomb dans sa tête de bois et d'ouvrir davantage les yeux sur le monde qui l'entoure.
- Jhinna : soeur de Hal Tara, douce et curieuse, elle est ravagée par la mort de son père et ne comprend pas la décision de son frère. Elle est dotée également d'une détermination à toute épreuve, qui pourrait se révéler dangereuse.
- Erito : général de l'armée, mari et père comblé, il voit d'un mauvais œil le voyage de Hal Tara, qu'il accompagne. Poussé dans ses derniers retranchements par les événements, il devra faire un choix difficile : son futur roi ou sa famille.
- Sahro : seigneur des Zerith, le peuple haï par Hébalon. On ne sait que peu de choses sur lui, seulement qu'il est extrêmement discret et doué pour le combat.

Thèmes abordés :

- L'accomplissement de soi
- La différence
- La guerre et le génocide
- La mort
- L'amour

Avis :

Ce n'est plus un mystère : j'aime les films étranges, qui sortent de l'ordinaire, voire qui ne plaisent à personne d'autre. « Le fil de la vie » appartient à ces OVNI cinématographiques.
Un des éléments essentiels du film est que les marionnettes sont conscientes de leur état. Tous les fils sont visibles et la vie quotidienne tourne autour de cette situation : pas de porte, pas de toit. De même, la naissance des marionnettes est très intéressante à observer. C'est dans cet univers très particulier que se déroule l'histoire. De nombreux thèmes sont abordés, dont certains peuvent paraître durs pour les plus sensibles : le génocide, le viol, la torture, l'esclavage ou encore le suicide (Et on continue de dire que les films d'animation sont pour les enfants uniquement ? ) . Les personnages ont tous des caractères différents, se rapprochant à première vue des clichés de conte de fée. Il faut toutefois nuancer ce propos, car leur psychologie est assez finement étudiée. De même, les marionnettes vivent dans un monde composé de paysages impressionnants (Mention spéciale pour le lac des mille guerriers) . Quand on sait également que ces personnages affrontent la pluie, la neige, l'eau et le feu, on ne peut que féliciter les marionnettistes. De quoi vous en mettre plein les mirettes et de réfléchir sur... le fil de la vie.

Images :


J'ai raison, non ? A propos du lac des mille guerriers !
Le lac des mille guerriers

Oooh...
Erito, comment on fait les bébés marionnettes ?

Un spoiler sauvage apparaît !
Hal Tara et Jhinna
Me contacter

Nom
Clara
Date naissance
Un 28 février
Passions
Le dessin, l'écriture, un peu de lecture, le ciné... Ouais en gros un tas de trucs !
Sport
Hum... J'aime bien le sprint et la baston (la sympa avec mon frangin XD)
Livre de chevet actuel
"De la maladie" de Virginia Woolf
Musiques
De tout et du n'importe quoi.
Films
Beaucoup, beaucoup de choses ! Je donne quelques exemples : "Les enfants de la Pluie", "Si tu tends l'oreille", "Paï", "Le Royaume des Chats", "Escaflowne le film", "Star Wars" etc...
Manga/Anime
- X-Day
- Millenium Actress
- Kimi wa Pet !
- Speed Grapher
- Les princes du thé
-Les Visions d'Escaflowne
-Bride Stories
-Lovely Complex
-Rough
D.A/Série
- Code lyoko
- Monsieur Bébé
- Nestor Burma
- Oban Star-Racers
La chanson que j'ai dans la tête maintenant tout de suite
"Licence to kill" de Gladys Knight
Ma dernière sortie au cinéma
"Deadpool"
Ma dernière expo
"James Bond"